Avaler du savon à main pour déjouer l’ivressomètre n’est pas une bonne idée

Le truc pour éviter d’être arrêté en état d’ébriété au volant n’est pas d’avaler du savon à main avant de prendre le volant. C’est de boire modérément et sans exagération. Tout simplement.

Non, ce n’est pas un poisson d’avril: la police de Mont-Tremblant a révélé lundi avoir épinglé un jeune homme dans la vingtaine, vendredi, qui aurait eu l’excellente idée de se rincer la bouche avec du savon pour tenter de déjouer le système. Mal lui en prit.

La police raconte dans un communiqué qu’elle est d’abord intervenue auprès du suspect après son expulsion d’un bar du secteur.

«Le personnel du bar refusait de servir l’homme puisqu’il était déjà passablement intoxiqué par l’alcool. À ce moment, l’homme avait promis qu’il était pour suivre les conseils des policiers et qu’il ne prendrait pas son véhicule étant donné son état», a indiqué le corps policier.

Toujours fortement intoxiqué par l’alcool, le jeune homme aurait décidé de faire fi des conseils des policiers et aurait décidé de prendre le volant malgré son état.

Il a été arrêté environ 90 minutes plus tard par des agents de la police de Mont-Tremblant, qui l’ont ensuite conduit au poste de police pour subir l’ivressomètre.

Avant de passer le test en question, le suspect s’est rincé la bouche avec du savon à main dans l’espoir que la tactique lui permettrait de déjouer l’appareil.

«Malheureusement pour lui, les analyses ont démontré qu’il avait un taux d’alcoolémie de 110 mg par 100 ml de sang, dépassant largement la limite prescrite par la loi», ont fait savoir les autorités dans le communiqué.

Le jeune homme, qui n’avait aucun antécédent judiciaire, pourrait désormais faire face à des accusations criminelles de conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool.

Contenu similaire