Berthierville: Québec intervient pour protéger le monastère

Le monastère de Berthierville menacé de démolition sera maintenu en l’état pour au moins 30 jours : le nouveau propriétaire a reçu jeudi matin une ordonnance de préservation signée par la ministre de la Culture, Nathalie Roy.

« Je l’ai signée hier [mercredi], mais il fallait qu’elle soit signifiée au propriétaire » avant de pouvoir rendre publique cette information, a soutenu la ministre en point de presse jeudi matin. « Cette ordonnance dit : « Vous ne touchez à rien » », selon Mme Roy. « Elle empêche toute démarche de démolition. Il n’est pas question que nous ayons une autre maison Boileau », une référence à ce bâtiment de Chambly démoli en novembre dernier et qui a fait grand bruit.

Présente à ses côtés, la ministre du Tourisme et députée locale Caroline Proulx s’est dite « irritée » de voir que « la municipalité de Berthierville a procédé unilatéralement » dans le dossier du monastère.

Voyez la déclaration de la ministre de la Culture, Nathalie Roy.

[embedded content]

La municipalité a accordé un permis de démolition au nouveau propriétaire d’un monastère jugé exceptionnel et bâti en 1934 au bord du fleuve. Le bâtiment a été vendu vendredi dernier, et le permis a été octroyé dès lundi, indiquait mercredi au Devoir la directrice générale de Berthierville, qui refusait autrement de répondre aux questions.

La MRC locale avait pour sa part rendu une « recommandation de sauvegarde » pour ce bâtiment. Elle soutient qu’« un statut juridique municipal de protection devrait être accordé à cet édifice. Il devrait également être assujetti à un règlement de PIIA [plans d’implantation et d’intégration architecturale] spécifique au patrimoine bâti. La municipalité devrait en outre interdire sa démolition. »

Contenu similaire