Chaîne humaine contre la loi sur la laïcité à Westmount

Une quarantaine d’enseignants de l’école secondaire Westmount High School, à Montréal, ont formé une chaîne humaine avant le début des classes, ce matin, pour dénoncer haut et fort la loi sur la laïcité du gouvernement Legault. Ce n’est pas la première fois que le personnel de cette école de la Commission scolaire English Montreal (EMSB) sort dans la rue pour manifester contre les mesures interdisant aux enseignants le port du voile ou d’un signe religieux.

Selon eux, le projet de loi déposé par la Coalition avenir Québec est « discriminatoire » et vise à saper les valeurs de l’inclusion et de l’équité en enseignement.

D’ailleurs, les commissaires de la commission scolaire anglophone ont adopté une résolution la semaine dernière s’opposant fermement aux mesures restrictives concernant les signes religieux pour le personnel enseignant. La présidente Angela Mancini a fait savoir que la résolution va dans le même sens que la position adoptée en 2014, avec la Charte des valeurs du Parti québécois, et que la direction n’a pas l’intention de sévir contre le personnel concerné.

« Nous supportons les droits individuels en matière de liberté et de religion », fait-elle valoir.

Le comité désigné par l’EMSB pour se pencher sur la question a adopté a stipulé dans sa résolution que le projet de loi est « contraire aux valeurs enseignées aux enfants par la commission scolaire, qui sont des valeurs de diversité, d’acceptation, de tolérance et de respect pour les droits individuels », a rappelé le comité présidé par Julien Feldman.

Dans les rangs de la chaîne humaine, ce matin, des professeurs ont déroulé une large banderole sur laquelle il était inscrit « Nos valeurs excluent l’exclusion ». « The secret is the mix », a fait valoir une autre enseignante. Parmi les enseignants qui manifestaient, certaines portaient le voile. Environ 8000 enseignants travaillent à la commission scolaire English Montreal, la plus vaste commission scolaire de langue anglaise au Québec, pour plus de 40 000 élèves.

Contenu similaire