D’autres accusations pour le présumé agresseur des abris-bus de Repentigny

Le présumé agresseur lavallois Amar Sha’at, fait face à quatre nouveaux chefs d’accusation d’actes indécents.

L’accusé de 24 ans a comparu jeudi au palais de justice de Joliette pour son enquête sous caution. Au lieu d’apprendre s’il serait libéré dans l’attente de son procès, il a plutôt entendu la Couronne annoncer que quatre nouveaux chefs d’accusation étaient déposés contre lui. Il fait maintenant face à un total de 10 chefs d’accusation soit neuf d’action indécente et un d’agression sexuelle. 

Amar Sha’at pourrait avoir fait au moins neuf victimes, entre le 13 décembre et le 14 février derniers. Selon les dénonciations, il stationnait sa voiture près d’abris d’autobus et choisissait comme victimes de jeunes femmes âgées de 15 à 18 ans qui s’y trouvaient seules. 

Amar Sha’at aurait commis divers gestes indécents dont se masturber devant les adolescentes. Il aurait également agressé l’une d’entre elles. Les faits seraient survenus à Repentigny, toujours sur le boulevard Iberville, alors que les victimes se rendaient à l’école, entre 6 h et 9 h du matin.

Contenu similaire