Garderies: les frais du guichet unique abolis

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, a fait cette annonce par communiqué vendredi après-midi, affirmant que cette mesure visait à « corriger une iniquité ».

Les responsables en services éducatifs en milieu familial (RSE) devaient obligatoirement s’inscrire au guichet unique appelé « La Place 0-5 » et pour ce faire, ils étaient forcés de payer 50 $, ainsi que 11 $ par enfant chaque année. Ces sommes pouvaient atteindre 170 $ par année, selon leur syndicat.

Maintenant, ils devront continuer de s’inscrire au guichet, mais ils n’auront pas à débourser de l’argent.

La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) a crié victoire, vendredi, et s’est félicitée de sa mobilisation des derniers mois.

Depuis le mois d’octobre, la FIPEQ militait pour abolir les frais et pour rendre le service volontaire. Maintenant, le syndicat accepte que le guichet soit obligatoire, car les RSE pourront aller chercher leurs clientèles ailleurs s’ils le désirent.

La mobilisation du syndicat n’est pas finie pour autant, car il réclame que les RSE soient remboursés pour les sommes dépensées l’année dernière.

« Mais c’est de très bon augure, on sent une très bonne ouverture du ministre Lacombe. Dès nos manifestations du mois d’octobre, le ministre Lacombe rentrait en contact avec nous pour qu’on trouve la meilleure solution », a affirmé en entrevue la présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon.

« C’est une belle victoire, mais une belle victoire d’équipe de la FIPEQ et du ministère de la Famille. »

Depuis septembre dernier, les RSE n’ont pas le choix de s’inscrire au guichet unique. L’ancien gouvernement libéral avait imposé cette directive en mai 2018. Avant qu’elle n’entre en vigueur, seuls les Centres de la petite enfance (CPE) et les garderies privées subventionnées et non subventionnées étaient tenus de s’inscrire à La Place 0-5.

Contenu similaire