Intersection jugée dangereuse: Montréal n’attendra plus quatre accidents avant d’agir

Montréal n’attendra plus de recenser quatre accidents avant d’intervenir sur une intersection jugée dangereuse. L’administration Plante a annoncé ce matin l’abolition de ce critère avant de procéder à la modification d’un tronçon de rue problématique.

« On n’attendra plus d’atteindre un minimum [d’accidents] pour partir des analyses. Toute mesure utile pour prévenir des accidents vaut la peine d’être étudiée », a indiqué l’élu responsable des Transports, Éric Alan Caldwell.

Jusqu’à récemment, la métropole avait comme pratique d’attendre de recenser quatre accidents à une intersection avant d’enclencher une révision de celle-ci. Ce critère a ainsi été officiellement aboli.

Plus de détails à venir.

Contenu similaire