Justin Trudeau boudé par de jeunes femmes à Ottawa

Mais une cinquantaine de jeunes femmes qui prenaient part à l’événement «Héritières du suffrage», à la Chambre des communes, n’ont pas été impressionnées par ce discours et elles ont tourné le dos au premier ministre pendant son allocution.

M. Trudeau s’adressait mercredi matin dans la Chambre des communes aux 338 participantes à cet événement, qui réunit cette semaine à Ottawa des jeunes femmes de 18 à 23 ans de toutes les circonscriptions du pays. Certaines déléguées avaient déjà utilisé les réseaux sociaux pour exprimer leur mécontentement face à l’attitude du premier ministre.

Le chef libéral a expulsé mardi du caucus les anciennes ministres Jody Wilson-Raybould et Jane Philpott, qui auraient, selon lui et plusieurs députés, perdu la «confiance de l’équipe». Mme Wilson-Raybould avait été la première Autochtone à occuper le poste de ministre fédérale de la Justice.

La décision d’exclure les deux femmes, prise après une réunion spéciale du caucus, a alimenté les allégations selon lesquelles les libéraux ont renoncé en cours de route aux engagements pris pendant la campagne électorale de 2015 en faveur de la réconciliation autochtone et de l’égalité des sexes – les « voies ensoleillées » promises par M. Trudeau.

L’affaire SNC-Lavalin embarrasse le gouvernement libéral depuis près de deux mois, après les allégations de Mme Wilson-Raybould selon lesquelles elle aurait été la cible de «pressions inappropriées» de proches de M. Trudeau. Le bureau du premier ministre espérait que la procureure générale de l’époque intervienne auprès du Service des poursuites pénales afin de conclure un accord de poursuite suspendue avec SNC-Lavalin, comme le permet la loi dans certaines circonstances.

La firme de génie montréalaise est accusée d’avoir versé des pots-de-vin pour obtenir des contrats en Libye.

Contenu similaire