La CAQ propose un virage vert à ses membres

(Québec) Bannir le plastique à usage unique, imposer des redevances sur les bouteilles d’eau, lutter contre le suremballage : le programme de la Coalition avenir Québec (CAQ) pourrait bientôt être coloré de vert, révèle un document distribué à ses membres.

Un cahier de résolutions préparé pour les membres du parti de François Legault propose une série de mesures visant à favoriser l’essor d’une « économie verte ».

Certaines propositions sont plutôt générales, par exemple aider les entreprises à adopter des énergies renouvelables, accélérer l’électrification des transports et réduire l’utilisation des pesticides.

Mais d’autres idées sont nettement plus précises. Et si elles sont adoptées telles quelles par les membres, elles pourraient engager le gouvernement caquiste à adopter une série de politiques vertes.

La CAQ envisage par exemple de se positionner pour l’élimination progressive du plastique à usage unique, comme les sacs d’épicerie. Le document souligne que cette substance s’infiltre dans les sols et les cours d’eau, où elle est ingérée par les animaux ou les blesse.

Le parti demande aussi à ses membres de se prononcer sur l’imposition d’une redevance sur les bouteilles d’eau afin d’en décourager l’utilisation.

Il souligne que ces contenants sont rarement mis au recyclage, qu’ils mettent 400 ans avant à se décomposer et que leur transport entraîne le rejet de gaz à effet de serre (GES).

En tout, les membres sont appelés à se prononcer sur 18 propositions touchant la transition énergétique, la gestion des matières résiduelles et la protection du territoire. On envisage notamment de lutter contre le suremballage et d’augmenter la proportion d’aires protégées.

Tables régionales

Le document de consultation a été préparé en vue de la réunion d’une douzaine de tables régionales en fin de semaine dans différents endroits du Québec. Environ 1200 membres de la CAQ doivent y participer.

L’exercice vise à préparer le conseil général de la CAQ, qui se déroulera les 25 et 26 mai à Montréal. Le parti a déjà annoncé que le rassemblement se déroulerait sur le thème de l’environnement.

À la permanence de la CAQ, on fait valoir que le programme du parti prévoit déjà plusieurs mesures en environnement, par exemple le respect des objectifs climatiques du Québec ainsi que la protection du Saint-Laurent et des milieux humides. On convient toutefois que cet aspect du programme n’a pas été mis en valeur pendant la campagne électorale.

« On a fait ce qui est déjà dans notre plan, mais après ça, c’est à nous d’être créatifs, et on peut l’être, a expliqué un porte-parole. C’est sain de penser à l’extérieur de la boîte et de tester des choses. »

François Legault a maintes fois été critiqué pendant la campagne électorale de l’an dernier pour ses positions en matière d’environnement. La plateforme électorale de la CAQ comprenait en effet peu d’engagements sur cet enjeu.

Le premier ministre a annoncé un changement de cap lors de sa prestation de serment en promettant de faire de l’environnement une priorité.

Contenu similaire