La SQDC prévoit une meilleure offre cette année

L’offre de produits en vente à la Société québécoise du cannabis (SQDC) devrait connaître « une amélioration significative d’ici la fin du printemps » 2019.

C’est du moins que ce qu’a déclaré au Journal son responsable des communications, Fabrice Giguère.

« Ça s’améliore déjà de semaine en semaine », a-t-il fait valoir au sujet des problèmes de pénurie qui étouffent les ventes de la SQDC.

Le mois dernier, la société d’État a conclu des ententes avec six nouveaux producteurs canadiens, ce qui lui permettra de doubler le nombre de ses fournisseurs.

Mais ses approvisionnements en cannabis ne doubleront pas pour autant, ajoutant plutôt 14 000 kg aux 57 000 kg que la SQDC prévoyait déjà recevoir au cours de sa première année d’activité, ce qui totaliserait 71 tonnes.

La SQDC a ouvert sa 13e succursale à Brossard plus tôt ce mois-ci et elle prévoit en ouvrir trois autres avant la fin de l’été, dont une à Granby et une autre à Sainte-Agathe.

Hier, sur son site web, la SQDC annonçait qu’une quarantaine de produits étaient offerts sur les quelque 110 que son catalogue comptait à son ouverture, le 17 octobre 2018.

Ses trois premiers mois

  • La SQDC a réalisé des ventes de 5,7 tonnes de pot entre les 17 octobre 2018 et 17 janvier 2019, ce qui représentait alors 35 % des ventes totales de cannabis légal et non médicinal au Canada.
  • Ses revenus ont atteint 40 millions $
  • Elle a effectué plus de 860 000 transactions

Contenu similaire