La Ville de Chambly aura un nouveau maire le 23 juin

Surpris par l’annonce de la démission du maire Denis Lavoie vendredi dernier, les citoyens de Chambly éliront son remplaçant le 23 juin prochain.

Encore une fois, la petite salle du Conseil de Chambly était pleine à craquer lundi soir, alors qu’une douzaine de citoyens ont dû rester à la porte de l’hôtel de ville.

« Quelle surprise quand on a appris que le maire démissionnait. C’est la fin de plus de 10 ans d’obscurantisme », s’est réjouie Louise Chevrier, porte-parole du Mouvement citoyen de Chambly.

Comme elle, plusieurs citoyens ont confié leur soulagement après ce dénouement.

C’était la troisième fois en une semaine qu’une séance du Conseil se tenait à Chambly, actuellement sous tutelle, mais les deux premières n’ont pas pu se dérouler en raison de l’absence de trois conseillers municipaux du parti du maire.

Dysfonctionnement

Ces conseillers ont expliqué lundi, par la voix du maire suppléant Jean Roy, qu’ils ne s’étaient pas présentés pour montrer leur opposition aux tuteurs qui ont pris les commandes de la Ville.

La tutelle a été instaurée fin février, à la suite de plusieurs reportages sur les dysfonctionnements dans la gestion de la Ville.

Le controversé maire Lavoie qui dirigeait la Ville depuis 2005 était en congé de maladie depuis novembre dernier. Il a d’ailleurs justifié sa démission par ses soucis de santé. Il quittera officiellement son poste le 7 mai.

L’élection partielle du 23 juin permettra également aux résidents du secteur 8 de Chambly de se choisir une nouvelle élue, après la démission le mois dernier de la conseillère Julia Girard-Desbiens.

Contenu similaire