Le père Grou célèbre de nouveau la messe à l’Oratoire

« Aujourd’hui, c’est un moment pour se sentir forts ensemble, et tout ça, sûrement, va m’aider à avancer », a-t-il déclaré aux membres des médias convoqués pour l’occasion.

Le père Grou, qui est le recteur de l’Oratoire, a dit que ses blessures « guérissaient bien » et qu’il jouissait d’un soutien constant de la part des fidèles et de la communauté de l’Oratoire.

« Un évènement comme ça nous oblige à nous regarder, à nous re-situer. À revenir à l’essentiel de la mission de l’Oratoire, qui est un lieu au centre de la ville, un lieu de recueillement, d’accueil et de rencontre. »

Le père Grou a signalé qu’une réflexion sur la sécurité de l’Oratoire était amorcée, mais que le lieu demeurerait « un lieu ouvert à tous ».

« Nous avons de la sécurité ici 24 heures par jour. Nous avons des caméras. Les gens font un travail remarquable. S’il y a une leçon à tirer de tout ça, c’est la solidarité que l’on peut voir dans la communauté. »

Vendredi dernier, un homme du nom de Vlad Christian Eremia, 26 ans, s’était approché du père Grou durant la messe et l’avait attaqué avec un couteau. Le père Grou, 77 ans, n’a heureusement reçu que des blessures superficielles. Il a été transporté à l’hôpital, d’où il a reçu son congé le même jour.

« [L’assaillant] est une personne que je ne connais pas, que je n’avais jamais vue de ma vie, a-t-il dit. Je comprends que c’est une personne qui vit des problèmes, et j’espère qu’il va avoir l’aide dont il a besoin. Il est dans mes prières. »

Plus de deux millions de personnes visitent l’oratoire Saint-Joseph chaque année.

Contenu similaire