Les chauffeurs de taxi espèrent un compromis de la part du ministre

MONTRÉAL | Les représentants de l’industrie du taxi participent ce lundi à une réunion avec le ministre des Transports, François Bonnardel, avec l’espoir d’en venir à un compromis, eux qui contestent le projet de loi 17 sur la déréglementation de leurs activités.  

«On rentre avec la volonté de voir avancer les choses. J’espère qu’il y aura une volonté de la part de Québec, a mentionné en matinéé le porte-parole du Regroupement des travailleurs autonomes Métallos, Kamal Sabbah, peu avant la rencontre avec le ministre. Mais il y a des choses qu’on ne peut négocier.» 

La question des quotas est cruciale pour les chauffeurs. «Il faut commencer par la régler. Tant que ce ne l’est pas, on ne peut pas avancer», a ajoutéM. Sabbah. 

Les chauffeurs de taxi ne veulent pas plus d’argent que ce que le gouvernement Legault leur a déjà offert, mais ils se disent prêts à négocier pour trouver une solution. 

Vendredi, ceux-ci avaient paralysé en grand nombre le centre-ville de Montréal pendant plusieurs heures, furieux et plus mobilisés que jamais contre le gouvernement Legault.  

– Avec la collaboration de Michel Jean

Contenu similaire