Les facteurs de Postes Canada de retour en poste en fin de soirée

Les employés de Postes Canada de la grande région de Montréal seront de retour en poste dès 23 h 30, mardi soir, après un débrayage de 25 heures.

Quelque 6000 travailleurs syndiqués étaient en arrêt de travail depuis 22 h 30, lundi soir. Aucune livraison ni ramassage de colis et de courrier n’a donc été effectué dans la métropole mardi.

D’autres villes des couronnes nord et sud ont également été touchées par le débrayage, telles que Chambly, La Prairie, Saint-Bruno, Beauharnois, Terrebonne et Laval.

Plusieurs travailleurs syndiqués ont manifesté mardi devant le centre de tri Léo-Blanchette, dans Saint-Laurent, afin de faire valoir leurs revendications.

Postes Canada et le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) ne parviennent pas à s’entendre sur plusieurs points, notamment en matière de sécurité d’emploi, sur les heures supplémentaires obligatoires, sur la surcharge de travail et sur l’équité entre les facteurs travaillant en milieu urbain et rural.

Un autre des points majeurs qui achoppe est l’importance grandissante de la livraison de colis à domicile qui change la donne dans le travail des postiers et des facteurs.

«Le beau problème qu’est l’expansion des colis et les achats par internet fait en sorte que les facteurs ne sont pas bien évalués pour bien livrer les colis dans le temps qui leur est donné. Par exemple, un facteur peut être évalué pour 30 colis à livrer par jour alors qu’il en a trois fois ça, soit 90 ou 100 colis à livrer. Il commence à 10 h, mais il ne sait pas à quelle heure il va finir», a expliqué Anny Lesage, du Syndicat des travailleurs des postes de Montréal.

Ottawa a nommé un médiateur spécial dans ce dossier la semaine dernière afin de tenter de dénouer l’impasse entre l’employeur et le syndicat.

«Le syndicat a amené des solutions à la table des négociations que Postes Canada ne veut pas écouter», a affirmé Mme Lesage.

Contenu similaire