Les parents préfèrent les CPE à la maternelle 4 ans, selon un sondage

Les centres de la petite enfance (CPE) ont davantage la cote que la maternelle 4 ans auprès des parents de jeunes enfants, selon un sondage réalisé par la firme Léger pour le compte de l’Association québécoise des CPE (AQCPE).

Quelque 1002 parents d’enfants de 5 ans ou moins ont répondu au sondage web réalisé entre le 18 décembre et le 2 janvier.

Parmi tous les services éducatifs destinés aux enfants de 4 ans, un parent sur deux préfère le CPE.

Question : « En ce qui concerne les différents services éducatifs pour les enfants de 4 ans, lequel aurait votre préférence s’ils étaient tous identiques en termes de coûts et de proximité ? »

CPE : 49 %

Maternelle 4 ans : 19 %

Garderie en milieu familial régi : 11 %

Garderie privée non subventionnée : 8 %

Garderie privée subventionnée : 7 %

Garde à la maison par un proche : 7 %

La même tendance est observée lorsque l’on demande quel service éducatif à l’enfance « représente ou incarne le mieux la qualité ».

CPE : 51 %

Garderie en milieu familial régi : 13 %

Garderie privée subventionnée : 9 %

Garderie privée non subventionnée : 9 %

Garde à la maison par un proche : 6 %

Maternelle 4 ans : 6 %

Aucun (garde par mon conjoint ou ma conjointe, ou par moi) : 7 %

Quel type de service permet le mieux de « favoriser plus tard la réussite éducative » ? Là encore, le CPE est largement le favori.

CPE : 52 %

Maternelle 4 ans : 12 %

Garderie en milieu familial régi : 11 %

Garderie privée subventionnée : 10 %

Garderie privée non subventionnée : 7 %

Garde à la maison par un proche : 3 %

Aucun (garde par mon conjoint ou ma conjointe, ou par moi)  : 5 %

***

Dans des proportions semblables, les parents sondés considèrent que les CPE, plus que la maternelle 4 ans, permettent de mieux dépister les troubles d’apprentissage et de mieux accompagner les enfants concernés.

Quelque 59 % des répondants affirment que la maternelle 4 ans ne répond pas « à un réel besoin au Québec » en ce moment, contre 41 % qui croient l’inverse.

« Tout le monde à la CAQ nous dit : « On veut répondre aux besoins des parents et leur donner la liberté de choix ». Alors on s’est dit que le meilleur élément qu’on pourrait avoir comme information, c’est d’aller demander directement à des parents qui utilisent les services ce qu’ils en pensent », affirme la directrice générale de l’AQCPE, Geneviève Bélisle. « Et lorsqu’on va chercher leur point de vue, leurs attentes sont différentes du plan proposé par le gouvernement actuellement. »

« Pas un choix prioritaire » pour les parents

Selon Mme Bélisle, ouvrir une classe de maternelle 4 ans peut être une option intéressante « dans certaines localités », pour rejoindre des enfants qui n’ont accès à aucun ou à peu de service. Mais elle craint un plan de déploiement à grande échelle – la promesse électorale de la Coalition avenir Québec (CAQ).

« On n’est pas dans une démarche contre le gouvernement, soutient-elle. On veut trouver avec lui les meilleurs moyens pour répondre aux besoins des parents. Et visiblement, actuellement, la maternelle 4 ans ne semble pas être un choix qui est prioritaire pour eux. »

Parmi les 1002 répondants, 28 % ont au moins un enfant en CPE ; 13 % en ont un à la maternelle 4 ans. Les autres utilisent d’autres services de garde, voire aucun (25 % dans ce dernier cas).

Il existe 398 classes de maternelle 4 ans à temps plein à l’heure actuelle, un programme lancé en 2013 et visant jusqu’ici les milieux défavorisés.

Afin d’assurer un échantillon représentatif de la population à l’étude, les résultats du sondage ont été pondérés selon les données du dernier recensement de Statistique Canada en fonction de la région, du sexe et de la langue maternelle. À titre de comparaison, un échantillon probabiliste de même taille aurait une marge d’erreur de plus ou moins 3,1 %, 19 fois sur 20.

Contenu similaire