Liste d’attente en immigration: la faute des libéraux, selon François Legault

Interpellé sur le sort des 17 000 personnes en attente d’une résidence permanente au fédéral, le premier ministre François Legault a rétorqué que l’ancien gouvernement libéral était responsable de leur situation.

« C’est de la mauvaise gestion libérale », a déclaré le premier ministre lors d’une mêlée de presse. « Les libéraux ont accumulé un inventaire de 40 000 personnes à Ottawa, puis de 40 000 personnes à Québec. Ça n’a pas de bon sens, de ne pas gérer la demande mieux que ça. »

Mercredi matin, Le Devoir révélait qu’Ottawa allait devoir ralentir la progression des dossiers pour permettre à la CAQ de respecter sa promesse de limiter les seuils d’immigration à 40 000 personnes au Québec cette année.

Invité à justifier l’impact de la mesure, le premier ministre a ajouté ceci : « Qu’on ait 10 000 ou 6000 personnes de moins dans la partie économique, ça ne change pas le problème global. Le problème global, c’est qu’il y a 40 000 personnes qui attendent à Ottawa, puis 40 000 personnes qui attendent à Québec. Donc, on peut bien dire qu’on réduit les seuils, mais l’autre chose qui est importante, c’est que, parmi ces personnes, il y en a beaucoup qui n’ont pas les qualifications pour répondre aux besoins du marché du travail ou qui ne parlent pas français. »

À l’heure actuelle, pas moins de 41 200 personnes attendent une réponse d’Ottawa pour obtenir leur résidence permanente au Québec. Or la CAQ a demandé au gouvernement fédéral de n’en accepter que 24 300 en 2019.

Cela veut dire que 16 900 personnes qui en étaient à la dernière étape du processus devront au minimum attendre à 2020 pour obtenir leur résidence permanente.

Contenu similaire