Nouveau procès pour Michée Roy coupable de l’homicide involontaire de son bébé

SHERBROOKE – Incarcéré depuis janvier 2015 relativement à la mort de son bébé, Michée Roy aura droit à un nouveau procès.

Dans un arrêt de la Cour d’appel, un banc de trois juges a cassé le verdict de culpabilité d’homicide involontaire prononcé en mars 2017 à l’endroit de l’homme de 38 ans.

Convaincue que le syndrome du bébé secoué était à l’origine du décès de l’enfant, la juge de première instance avait condamné Michée Roy à 12 ans d’emprisonnement.

Des éléments recueillis lors de l’analyse d’une partie du cerveau du petit Kylen Roy effectuée par le neuropathologiste ontarien David Ramsay soulèvent certains doutes.

Bien que les conclusions de son rapport soient controversées aux dires de la Cour d’appel, ils sont suffisants pour ne pas écarter la possibilité que le poupon puisse avoir été victime d’un arrêt cardiorespiratoire, entraînant les lésions au cerveau, à l’origine de sa mort cérébrale.

Sur la base de cette nouvelle preuve médicale, le banc de trois juges ordonne donc la tenue d’un nouveau procès.

L’avocat de Michée Roy, Me Félix-Antoine T. Doyon, entend adresser une demande pour que son client soit remis en liberté en attendant la tenue de son nouveau procès.

Contenu similaire