Nouvelle règle d’emballage : Ottawa traîne de la patte

Il y a un an, Santé Canada s’engageait à inscrire une mention spéciale sur le devant de l’emballage des aliments riches en gras, en sucre ou en sodium. Depuis, les représentations s’allongent auprès du gouvernement fédéral, ce qui laisse croire à la Coalition québécoise sur la problématique du poids que l’industrie alimentaire fait tout pour retarder l’adoption du règlement.

«Sur le site du gouvernement, on peut voir qu’il y a eu plusieurs rencontres entre des gens du ministère et de l’industrie depuis que la première version du règlement a été publiée», a dénoncé Corine Voyer, directrice de l’organisme qui milite pour l’adoption de politiques publiques qui luttent contre les problématiques liées au poids.

En février 2018, Ottawa avait dévoilé trois logos différents qui seront apposés en haut à gauche, de manière bien visible, de l’emballage de produits jugés néfastes pour la santé. Une façon de pallier le marketing souvent trompeur de l’industrie alimentaire, a tenu à rappeler Mme Voyer.

«On ne fait pas ça pour les produits qui sont clairement mauvais pour la santé, comme les gâteaux, mais pour les produits qui sont moins évidents, comme certaines barres tendres ou des céréales», a renchéri Corine Voyer, qui souhaite que le gouvernement s’engage à adopter la version finale du règlement avant les élections.

Au cabinet de la ministre fédérale de la Santé, on reconnaît que la période de consultation s’est allongée pour ce règlement, mais on réitère que le règlement sera adopté «d’ici quelques mois».

Contenu similaire