Ottawa cherche des sorciers maîtrisant Excel

La magie d’Harry Potter peut-elle aider le gouvernement fédéral à vaincre le mauvais sort de la pénurie d’employés ? Dans une offre d’emploi singulière, Ottawa dit chercher à pourvoir des « postes administratifs en sorcellerie » : en vérité, la connaissance de la magie est facultative, mais la maîtrise du logiciel Excel, un atout.

Le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada (SCT) a récemment mis en ligne une offre d’emploi bien particulière. On dit chercher des personnes pour pourvoir des « postes administratifs variés de sorcellerie », dont la rémunération varie de 57 430 $ à 61 877 $ par an.

Vérifications faites, il s’agit d’une offre d’emploi en bonne et due forme et non d’un canular. « Il s’agit en effet d’un processus de sélection légitime », a assuré le SCT dans un courriel à La Presse.

L’offre d’emploi se trouvant sur le site du gouvernement qualifie le Secrétariat du Conseil du Trésor de « Poudlard de la fonction publique », soit l’école d’Harry Potter dans l’univers inventé par l’auteure J. K. Rowling. Les candidats sont plus précisément invités à se joindre à l’équipe de l’inventaire, qui se surnomme « L’armée de Dumblemore », afin d’y connaître une « carrière magique ».

La description des postes à pourvoir fait plusieurs clins d’oeil à l’univers d’Harry Potter. « Êtes-vous un Gryffondor (brave, fidèle, courageux et aventureux), un Serdaigle (sage, créatif, ingénieux et patient), un Poufsouffle (travailleur infatigable, dévoué, fair-play, patient) ou un Serpentard (débrouillard, ambitieux, déterminé et avide de leadership) ? Peu importe à quelle « maison » vous appartenez, le SCT a diverses équipes dans lesquelles nous aimerions bien vous placer grâce à notre « choixpeau magique ». »

L’innovation valorisée

Le gouvernement dit chercher des candidats détenant un diplôme d’études secondaires et demande au moins un an d’expérience dans un travail de soutien administratif. Parmi les atouts recherchés, la maîtrise du logiciel de traitement de données Excel apparaît. La connaissance de l’univers d’Harry Potter ou une maîtrise de la magie ne figurent toutefois pas dans les conditions d’emploi.

L’offre d’emploi précise que le nombre de postes à pourvoir n’est pas déterminé, mais que les « magiciens » feront l’objet d’une première sélection aléatoire le 8 avril.

Ottawa indique que ce type d’affichage fait partie d’un virage au sein de la fonction publique fédérale « afin d’instaurer une culture où l’innovation est soutenue et valorisée ». « Le Secrétariat du Conseil du Trésor tente d’attirer des candidats versatiles, créatifs et talentueux. C’est pourquoi nous employons des stratégies novatrices dans nos processus de sélection, incluant dans la préparation des affichages », poursuit le courriel.

Et la stratégie a fait mouche, assure-t-on. « Jusqu’à présent, l’affichage a généré beaucoup d’intérêt », écrit le SCT.

Soulignons que la compétition est féroce entre les employeurs pour trouver des travailleurs, le Canada connaissant actuellement une pénurie d’employés. On recense près de 550 000 postes vacants à travers le pays, soit 3,3 % des postes.

Contenu similaire