PLC: toujours pas de clarté sur l’absence de Di Iorio

Certains de ses collègues ont préféré réserver leurs commentaires lorsqu’ils ont été interrogés à leur sortie de la réunion hebdomadaire du caucus, mercredi.

L’un d’eux a cependant dit que cela donnait une mauvaise image au parti ; d’autres ont suggéré que l’élu de Saint-Léonard-Saint-Michel était en contact avec le whip de la formation, Mark Holland.

Cela n’est visiblement pas le cas. La semaine passée, le whip disait à La Presse canadienne que le député Di Iorio « s’expliquerait » dans un communiqué à paraître « dans quelques jours ».

Le communiqué en question se fait toujours attendre, et au bureau du préfet de discipline libéral, on n’avait « rien de nouveau » à signaler, mercredi.

L’élu montréalais n’a pas été vu à Ottawa depuis la rentrée parlementaire, le 17 septembre dernier.

Il a cependant offert vendredi dernier une conférence à Montréal dans une exposition sur le cannabis en sa qualité d’avocat – il s’est joint à un cabinet au courant de l’été.

Au printemps dernier, Nicola Di Iorio avait annoncé qu’il démissionnait de son poste, évoquant des circonstances familiales.

Il a ensuite changé son fusil d’épaule, en affirmant vouloir compléter son mandat, puis il a écrit le 27 septembre sur sa page Facebook de député qu’il voulait prendre un mois pour y réfléchir.

Le député a affirmé jeudi dernier dans un entretien téléphonique avec La Presse canadienne qu’il n’avait jamais cessé de faire son travail dans sa circonscription.

Contenu similaire