Rafting sur la rivière Rouge: Hydro-Québec favorable au maintien des accès

Critiquée par les groupes environnementaux et l’industrie du rafting, Hydro-Québec annonce avoir l’intention de maintenir l’accès du public à la rivière Rouge.

«Hydro-Québec reconnaît l’importance du secteur du rafting qui s’est développé sur la rivière Rouge il y a plus de trente ans. En donnant accès à ses propriétés, elle a participé à l’essor d’un passe-temps prisé par de nombreux Québécois», signale la société d’État dans un communiqué envoyé vendredi après-midi.

«Nous avons la ferme intention de maintenir l’accès à la rivière pour la population et pour les entreprises de rafting. Nous souhaitons conclure rapidement une entente de manière à assurer la poursuite des activités de rafting sur la rivière Rouge.»

Le projet de vendre de corridor de la rivière Rouge, un terrain de 4,7 kilomètres carrés à forte valeur écologique, va toujours de l’avant.

«Hydro-Québec vise à vendre l’ensemble des propriétés dont elle n’a plus besoin, à leur juste valeur marchande, et à ainsi générer de la richesse pour l’ensemble des Québécois.»

La décision d’Hydro-Québec de mettre en vente le corridor de la rivière Rouge a provoqué une levée de boucliers. L’organisme Fondation Rivières et le chanteur Paul Piché ont d’ailleurs écrit au premier ministre François Legault pour dénoncer le projet.

Ils demandent au gouvernement québécois d’empêcher la vente du corridor de la rivière Rouge et d’investir les sommes nécessaires à sa protection.

Contenu similaire