Saisie de parfums volés à Laval

Les enquêteurs du Service de police de Laval viennent de porter un dur coup à un réseau de vols et de recel de parfums. Environ 300 bouteilles de parfums ont été saisies et une dizaine de suspects arrêtés pour vols, fraude et recel, dans une opération menée dans les dernières heures avec la collaboration des policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Les policiers de Laval ont commencé à s’intéresser à l’affaire peu avant le temps des Fêtes, quand des propriétaires de pharmacies ont rapporté des vols de parfums dans le secteur de Chomedey, à Laval. En tout, plus d’une vingtaine de dossiers de vols ont été colligés et analysés par les enquêteurs.

Au Service de police de Laval, la porte-parole Geneviève Major, explique qu’en poussant plus loin l’enquête, les policiers ont découvert que les parfums de grande marque étaient vendus pour 15 $ à 20 $ à un commerce du 3401 boulevard Cartier Ouest. Ce dernier revendait la marchandise volée à sa clientèle à des prix variant de 70 $ à 80 $ la bouteille.

Dans ce dossier, un individu de 37 ans, sans antécédents criminels, pourrait être accusé aujourd’hui de fraude et recel. Ce matin, des enquêteurs menaient toujours des fouilles à la Parfumerie L’Ouragan. Sur les lieux, dans une autre section du commerce, des lunettes, rasoirs et souliers de course ont notamment été perquisitionnés.

« Il est question d’entre 20 et 30 paires de lunettes de marque Ray Ban, de 200 à 300 souliers de course, apparemment de la marchandise volée. On a aussi trouvé un coffre-fort contenant 30 000 $ », précise Geneviève Major.  

Jusqu’à présent, la perquisition a permis de retracer 80 % des marchandises rapportées volées par les propriétaires de pharmacies, ajoute-t-on. Les vols ne se limitaient pas aux pharmacies du territoire de Laval, ce qui a mené le SPVM à collaborer à l’enquête.

Contenu similaire