Une tragédie qui témoigne d’une souffrance

Le drame qui secoue présentement un petit village du Nunavik, dans le Nord-du-Québec, illustre bien, selon un médecin québécois qui a exercé plusieurs années dans les communautés nordiques, la souffrance et l’isolement auxquels celles-ci font face.

Ces conditions de vie mènent de temps à autre à des tragédies violentes, comme en témoigne le décès du garçon de 4 ans, mardi matin, à Akulivik.

« Depuis une quinzaine d’années, il y a un gros problème sociétal. Ce sont des circonstances temporaires qui créent beaucoup de souffrance », expose Jean Désy, médecin cumulant 40 ans d’expérience, dont un bon nombre au Nunavik.

La souffrance dont il a été témoin est abordée dans son plus récent essai, intitulé Être et n’être pas : chronique d’une crise nordique.

Le Dr Désy décrit, pesant ses mots et ne se qualifiant pas d’expert, mais plutôt de témoin, les différents enjeux sociaux qu’il a constatés en soignant les communautés.

Brisure temporelle

Il s’interroge sur ce passage d’un peuple, qui était à l’état pur, près de la nature et de la toundra, désormais confronté à la nouvelle réalité d’internet, accessible en tout temps.

« La souffrance est plus d’ordre spirituel que physique ou matériel. Il y a une étroitesse de champ existentiel qui règne ici », explique-t-il.

Cette étroitesse, il l’attribue à l’isolement de la population.

« Ils vivent sans avoir de routes. Il n’y a que les avions et les Ski-Doo pour se déplacer. Mais ils peuvent voir tout ce qui se passe ailleurs, alors que leurs ressources sont limitées », poursuit l’auteur.

À cela, le Dr Désy ajoute les perturbations climatiques qui sévissent depuis quelques années, et qui sapent le moral des citoyens.

La région habi­tée par une dizaine de milliers de personnes a le taux de suicide le plus élevé au pays.

En 2018, les autorités faisaient notamment état d’une crise urgente en raison d’une vague de suicides, alarmant par le fait même la Santé publique.

Le taux de scolarité demeure quant à lui « peu élevé ».

Contenu similaire