Des commandes pour des avions C Series annulées

Les transporteurs aériens SaudiGulf Airlines et Red Wings ont annulé leur commande d’appareils C Series de Bombardier, rebaptisés Airbus A220.

Évoquant «des raisons économiques», le transporteur russe Red Wings a annoncé la semaine passée l’annulation de son contrat visant la location de six Airbus A220-300. Selon le site Russian Aviation Insider, la compagnie aérienne miserait maintenant sur une flotte composée d’avions A320, un modèle d’Airbus plus spacieux.

Le média russe rapporte que le prix des avions aurait augmenté, entraînant une hausse du coût de location, ce qui aurait refroidi la direction de Red Wings.

Dans un communiqué, Red Wings a précisé que l’abandon de son contrat de location n’avait rien à voir avec le fait que l’Airbus A220 n’ait toujours pas de certificat de type russe.

Par ailleurs, l’agence de presse Bloomberg, citant des sources anonymes, rapporte aussi que la compagnie SaudiGulf Airlines a annulé une commande de 1,46 milliard de dollars concernant 16 appareils A220.

À la place des avions développés par l’entreprise montréalaise, SaudiGulf aurait opté pour 10 avions Airbus A320neo.

Pour rappel, Al-Qahtani Aviation, propriétaire de SaudiGulf Airlines, a annoncé en novembre dernier l’acquisition de 10 appareils A320neo.

Le transporteur situé à Dammam, qui a commencé ses activités en 2016, exploitait déjà une flotte de six A320.

En 2014, Al-Qahtani Aviation avait annoncé une commande ferme de 16 avions CS300, estimée à 1,21 milliard de dollars US. Si toutes les 10 options étaient exercées, la valeur du contrat pouvait passer à 1,99 milliard de dollars US.

Selon Bloomberg, l’appareil développé par Bombardier était déjà en concurrence avec l’A320 lorsque SaudiGulf a passé sa commande pour l’avion canadien.

Contenu similaire