Pas de mur d’escalade pour le gym du siège social de la SAQ

 La Société des alcools du Québec (SAQ) fera construire une salle d’entraînement au coût de 360 000 $ à son siège social de la rue Tellier, à Montréal. Or, la société d’État a toutefois décidé d’abandonner ses plans d’ériger un mur d’escalade, a appris Le Journal.  

 « L’idée du mur d’escalade ne verra pas le jour. Nous allons cependant de l’avant pour la salle d’entraînement », a indiqué hier une porte-parole de la SAQ, Linda Bouchard.   

 Comme Le Journal l’a rapporté la semaine dernière, la SAQ sera la seule des trois plus importantes sociétés d’État à offrir de tels équipements à ses employés de son siège social.   

 Or, contrairement à ce que laisse entendre la SAQ, le projet de construction d’un mur d’escalade n’était toutefois pas qu’une simple « idée ».  

Photo courtoisie

 Des plans préparés par la firme d’architectes Cormier Lefebvre, obtenus par Le Journal, précisent clairement les étapes pour la construction d’un mur d’escalade, dont le réaménagement d’une mezzanine existante et de nombreux travaux.   

 Une source bien au fait du dossier a indiqué au Journal que la haute direction de la SAQ avait été invitée « poliment » à réviser son intention de construire un mur d’escalade de 10 pieds à son siège social de la rue Tellier. Une dépense jugée « excessive » par le gouvernement du Québec, actionnaire de la SAQ.  

Photo courtoisie

 Plus de 360 000 $  

 Selon la SAQ, les coûts liés à la construction de cette nouvelle salle d’entraînement atteindront 300 000 $, en incluant des travaux de plomberie, d’électricité et de ventilation. Un montant de 60 000 $ a également été alloué pour l’achat de divers appareils d’exercice.   

 La salle d’entraînement devrait compter sur une superficie totale de 3000 pieds carrés, dont 1500 pieds carrés seront consacrés aux exercices cardio-vasculaires avec des appareils comme des vélos, des tapis de course, des exerciseurs elliptiques et des poids libres.   

 Une autre partie du gym de la SAQ servira à des cours de yoga, de cardio-militaire et autres exercices de groupe ne nécessitant pas d’équipement.   

 Il est à noter qu’il s’agit d’une salle d’entraînement non supervisée où il n’y aura pas de personnel attitré, a tenu à préciser la société d’État.   

 La SAQ souligne que cette salle d’entraînement sera très achalandée, alors que plus de 1500 personnes travaillent au siège social de la société d’État lors de quarts de travail de jour, de soir et de nuit.   

 Unique à la SAQ  

 Parmi les trois plus importantes sociétés d’État au Québec, seule la SAQ détiendra ainsi une salle d’entraînement de ce genre.   

 Tant chez Hydro-Québec que chez Loto-Québec, on a confirmé hier au Journal qu’aucune salle d’entraînement de ce type n’est offerte à leurs employés à leur siège social respectif.   

 Hydro-Québec dit mettre à la disposition de ses travailleurs deux douches et quelques casiers au sous-sol de son siège social du boulevard René-Lévesque pour les coureurs du midi et les adeptes du vélo.   

 Loto-Québec offre, pour sa part, deux locaux où les employés peuvent suivre des cours de conditionnement physique du lundi au vendredi sur l’heure du dîner et en fin d’après-midi, selon l’horaire de la saison.   

Contenu similaire