Plusieurs villes au Québec touchées par la grève chez Postes Canada

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) poursuit ses moyens de pression un peu partout au pays. Au Québec, le débrayage touchait mercredi Joliette, Sorel-Tracy, Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Jérôme, Sainte-Thérèse, Salaberry-de-Valleyfield et Vaudreuil-Dorion.

Ailleurs au pays, les activités à Ottawa ainsi qu’à Charlottetown, dans l’Île-du-Prince-Édouard, et dans quatre localités de l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique, étaient également perturbées pour la journée.

En début de semaine, au moment où la grève était déclenchée à Montréal, la présidente de la section locale du STTP, Lise-Lyne Gélineau, avait réitéré que la charge de travail était l’un des enjeux au coeur du litige, soulignant que les ventes en ligne augmentaient le nombre de colis à livrer pour les facteurs.

« Les gens ont un itinéraire de huit heures, mais ils doivent terminer leurs routes. Ils sont payés pour le faire, mais ce n’est pas cela qu’ils veulent, ils veulent des itinéraires qui respectent un horaire de travail », a dit Mme Gélineau.

De son côté, la direction de Postes Canada a assuré qu’elle faisait tout son possible pour atténuer les effets de la grève, mais a prévenu que les clients pourraient tout de même subir des retards dans la livraison des colis et du courrier.

Contenu similaire