Afrique du Sud : un fils du président reconnaît avoir été payé par une entreprise accusée de corruption

C’est un aveu embarrassant pour le chef de l’Etat Cyril Ramaphosa, qui s’est donné comme priorité de lutter contre les malversations financières.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 12h10

Temps de Lecture 1 min.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa au Parlement, au Cap, le 7 février 2019.

Contenu similaire