Le STTP déclare que les grèves tournantes de Postes Canada déménagent à l'Î.-P.-É., Joliette (Qc)

La Presse CanadiennePubliée le mercredi 31 octobre 2018 à 01h36 HAE Dernière mise à jour le mercredi 31 octobre 2018 à 02h13 HAE

OTTAWA – Des employés de Postes Canada dans deux localités de l’Île-du-Prince-Édouard et Joliette, au Québec, se joignent aux grèves tournantes à l’échelle du pays un jour après le départ d’environ 6 000 travailleurs et travailleuses à Montréal.

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes indique que des débrayages ont commencé à Charlottetown et à Summerside, à l'Île-du-Prince-Édouard, mercredi peu après minuit, heure locale, et à 1 heure de l'Est le matin à Joliette.

Selon le STTP, le débrayage à Montréal s'est terminé mardi soir, mais 15 autres localités du pays participaient toujours aux grèves de 24 heures.

Le STTP dit que les communautés ontariennes de Cobourg, Fort Frances, Kapuskasing, Kenora, Petawawa-Deep River, Peterborough et Tri Town sont toujours en grève.

Selon le syndicat, les débrayages se poursuivent en Colombie-Britannique à Dawson Creek, sur le fleuve Columbia, à Fort Nelson, à Fort St. John et à Nelson.

Parallèlement, les villes de Saskatoon, Moose Jaw et Weyburn, en Saskatchewan, sont également touchées.

Le STTP et le service postal ont été incapables de conclure de nouvelles conventions collectives pour les deux unités de négociation après 10 mois de négociations.

Mardi dernier, la ministre du Travail, Patty Hajdu, a nommé Morton Mitchnick, ancien président de la Commission des relations de travail de l'Ontario, afin d'aider les deux parties à résoudre leurs différends contractuels.

Contenu similaire