Le Centre Saint-Jean-Bosco change de nom

Le maire Robert Bibeau, ainsi que les conseillers municipaux de Saint-Charles-Borromée, ont procédé au dévoilement de la nouvelle dénomination du centre Saint-Jean-Bosco, soit centre André Hénault, rendant ainsi hommage à cet ancien politicien qui fut notamment maire de 1988 à 2017 et conseiller municipal, de 1983 à 1988, en plus d’occuper le poste de préfet de la MRC de Joliette pendant 21 années. Des membres de la famille de M. André Hénault étaient présents pour l’occasion.

À titre de maire, il a réalisé l’urbanisation de Saint-Charles-Borromée dans les années 2000, accompagnée par la réalisation de nouveaux équipements : le plus important pour le devenir de la Municipalité, l’alimentation en eau potable à partir de la centrale de traitement d’eau potable qui a vu le jour en octobre 2002. Il a notamment initié les projets de construction du centre communautaire Alain-Pagé en 2002, de l’inauguration des jardins de la Maison Antoine-Lacombe en août 2000 et du centre Saint-Jean-Bosco en 1995.

En 2005, M. Hénault recevait le prix bronze « Ville de l’année » pour sa croissance et sa bonne gestion et en 2016, il recevait le prix Jean-Marie Moreau de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) pour son implication politique, mais également pour son appui à de nombreuses causes au niveau social, économique et communautaire dans Tout-Lanaudière.

« Autonomiste, André Hénault a grandement fait progresser Saint-Charles-Borromée parce qu’il croyait au droit d’exister et de prospérer des petites et moyennes municipalités. Par ce geste, nous lui témoignons toute notre reconnaissance pour son précieux apport à la communauté charloise et notre estime pour le grand homme politique qu’il a été », souligne le maire Robert Bibeau.

Deux mandats comme « maire de Bosco »

Fait intéressant : dès sa jeunesse, durant ses vacances consacrées au service de l’animation estivale du parc Saint-Jean-Bosco, André Hénault s’imposait comme bâtisseur de passerelles entre les idées et les réalisations de ses pairs. Un adolescent à ce point apprécié qu’il resta « maire de Bosco » durant deux mandats, ce qui ouvrit le chemin à une brillante carrière en politique municipale. Une plaque épigraphique saluant le parcours de M. André Hénault sera par ailleurs installée dans le hall du bâtiment.

Contenu similaire