«Ça ne sert à rien de baisser les bras» -Shea Weber

COLUMBUS | Il y avait deux contrastes après la rencontre. À l’intérieur du vestiaire, Brendan Gallagher bouillonnait encore en répondant aux questions des journalistes, Carey Price lançait son équipement dans sa poche et Shea Weber avait son regard sévère. Dans le corridor adjacent au vestiaire, Claude Julien était d’un calme désarmant. En bon capitaine, Weber tentait de rester positif.

« Nous avons connu un bon départ, mais nous n’avons pas maintenu le rythme. Ça ne sert à rien de baisser les bras. Il reste encore huit points de disponibles avec quatre autres rencontres à jouer. »

– Shea Weber

Auteur d’un but et une passe, Brett Kulak a connu un match honnête contre les Blue Jackets. Il est l’un des rares défenseurs qui a su éviter la tempête dans son territoire.

« Je ne peux pas expliquer la quantité d’erreurs. Nous sommes tous des athlètes compétitifs. C’était un gros match. Nous cherchions à faire le prochain gros jeu, mais parfois ça peut aussi mener à des erreurs. C’est une défaite qui fait mal, mais nous restons dans le portrait. Nous sommes un groupe résilient. »

– Brett Kulak

John Tortorella a remercié son quatrième trio pour cette victoire contre le CH. À ses yeux, les Nick Foligno, Riley Nash et Brandon Dubinsky étaient les meilleurs joueurs sur la glace. Tortorella avait sur le cœur un geste d’Andrew Shaw qui a frappé Adam McQuaid en deuxième période.

« Il mérite une suspension. C’était ridicule. Il mérite une suspension. Je viens de vous dire ce que j’en pense. »

– John Tortorella

Le CH jouera maintenant ses quatre derniers matchs contre quatre bonnes formations : les Jets à Winnipeg, le Lightning à Montréal, les Capitals à Washington et les Maple Leafs à Montréal. Pour Gallagher, la clé sera de continuer d’y croire.

« On l’a fait souvent depuis quelques mois. On sait comment gérer ces situations. C’est décevant, on connaissait l’importance de ce match, mais ça peut changer rapidement. »

– Brendan Gallagher

Contenu similaire