De la chair à canon

COLUMBUS | Brendan Gallagher murmurait dans le vestiaire de l’équipe adverse au Nationwide Arena. Il était envahi par un sentiment de rage. Le petit numéro 11 savait très bien que le Canadien venait de perdre un match des plus importants dans la course aux séries.

« Quand il y a des rencontres importantes, c’est souvent l’équipe qui craque en premier qui finit par perdre, a résumé Gallagher. Nous avons manifestement craqué en premier avec beaucoup trop d’erreurs. Les Jackets ont une bonne équipe, mais nous leur avons facilité la vie avec de mauvais jeux. C’est de notre faute. »

Le CH a déstabilisé les Blue Jackets pendant 10 minutes, mais pas au cours des 50 suivantes. Après un départ prometteur, le Tricolore a multiplié les revirements, pour finalement causer sa propre perte et s’incliner 6 à 2.

Le canon aura donc résonné à huit reprises, une fois avant la rencontre, une fois au son de la sirène et après les six buts des favoris de la foule.

Carey Price n’a pas subi le même traitement qu’Al Montoya, lequel était sorti de cet édifice de l’Ohio avec un bourdonnement dans ses oreilles après un revers de 10 à 0 lors du 4 novembre 2016.

Au neuvième rang

Mais à cette époque, l’enjeu du match n’avait rien de comparable. Cette fois, la visite à Columbus avait une grande signification. En matinée, Andrew Shaw et Jordie Benn avaient parlé d’une ambiance des séries.

Avec une victoire, le Canadien avait l’occasion de consolider sa place en séries et d’éloigner la bande à John Tortorella.

La mission n’a jamais été accomplie. Avec ce revers, le CH se réveillera en neuvième position dans l’Association de l’Est avec 90 points. Les Blue Jackets ont également 90 points, mais ils ont joué un match de moins et ils ont l’avantage sur leurs rivaux, en cas d’égalité (plus de victoires en temps réglementaire et en prolongation).

Des erreurs à la tonne

Brett Kulak avait ouvert la soirée sur une bonne note pour les visiteurs en déjouant Sergeï Bobrovsky dès la 75e seconde. Bobrovski, qui avait signé des jeux blancs à ses deux derniers départs, n’a jamais vu le tir de la pointe.

Après 10 minutes, les Jackets n’avaient même pas décoché un seul tir en direction de Price. Ils étaient complètement désorganisés. Mais ils ont retrouvé leurs esprits. Et le jeu du CH a rapidement déraillé.

À partir de la deuxième période, les Blue Jackets ont frappé leurs adversaires, les forçant à se débarrasser de la rondelle.

Après un but de Jeff Petry qui portait la marque à 2 à 1 au début de la deuxième, les locaux ont marqué cinq buts de suite.

Oliver Bjorkstrand, deux fois, Artemi Panarin, Riley Nash et Brandon Dubinsky, dans un filet désert, ont sonné la charge.

Claude Julien avait demandé une seule chose à ses joueurs en matinée, soit d’offrir le meilleur effort possible. Sur le plan défensif, Julien devait être excessivement déçu.

Pour le premier but des Blue Jackets, le Canadien a effectué un mauvais changement, ce qui a provoqué un cinq contre deux.

Victor Mete a connu un match pénible, en se faisant déculotter par Matt Duchene sur le but de Panarin et en manquant de précision sur une passe vers Jesperi Kotkaniemi, ce qui a ouvert la porte au but de Nash.

Le jeune défenseur de 20 ans n’était pas le seul à cafouiller. Petry a aussi commis un gros revirement en troisième période. La confiance n’y était plus.

« Nous avons forcé trop de jeux, nous n’avons pas joué assez intelligemment », a simplement dit Petry. C’était une bonne façon d’analyser cette rencontre.

+

Phillip Danault

Le joueur de centre a obtenu une aide, il a gagné 67 % de ses mises en jeu et il a intercepté plusieurs passes dans son propre territoire.

Jesperi Kotkaniemi

Il a seulement 18 ans et il sera une pièce maîtresse du CH pour longtemps. Mais le Finlandais avait une mauvaise soirée hier. Ça allait trop rapidement pour lui.

Première période

1-Mon: Brett Kulak (6) (Domi, Shaw)1:15

Punitions: Weber (Mon) 17:15.

Deuxième période

2-Cls: David Savard (7) (Dubinsky, Foligno)1:42 3-Mon: Jeff Petry (12) (Danault, Kulak)8:36 4-Cls: Oliver Bjorkstrand (18) (Jones, Wennberg)11:50 5-Cls: Artemi Panarin (27) (Duchene, Nutivaara)14:24

Punitions: Jones (Cls) 7:34, Shaw (Mon) 8:23.

Troisième période

6-Cls: Riley Nash (2) (Sans aide)2:59 7-Cls: Oliver Bjorkstrand (19) (Kukan)4:22 8-Cls: Brandon Dubinsky (6) (Sans aide)FD-16:49

Punitions: Dubois (Cls) 7:17.

Tirs au but

Montréal 9 – 8 – 11 – 28 Columbus 7 – 11 – 12 – 30

Gardiens:

Mon: Carey Price (P, 33-23-6). Cls: Sergei Bobrovsky (G, 34-23-1).

Avantages numériques:

Mon: 0 en 2, Cls: 0 en 2

Arbitres:

Kyle Rehman, Garrett Rank.

Juges de lignes:

Scott Driscoll, Ryan Galloway.

ASSISTANCE:

18 641

Oliver Bjorkstrand

Denis Savard

★★

Riley Nash

★★★

Contenu similaire