Dicaire: une première défense au Casino

Marie-Ève Dicaire effectuera la première défense de son titre IBF des super-mi-moyens (154 lb), le 23 mars au Casino de Montréal selon ce que Le Journal de Montréal a appris dans les dernières heures.

La boxeuse de Saint-Eustache (14-0, 0 K.-O.) ne connaît pas encore l’identité de son adversaire. Par contre, il s’agit d’une défense optionnelle et ce ne sera pas une revanche contre l’Uruguayenne Chris Namus.

Première Québécoise à être devenue championne du monde, Dicaire pourra écrire une autre page d’histoire lors de ce combat. Elle sera la vedette du premier combat de championnat du monde présenté au Casino de Montréal.

On se souvient qu’elle a remporté son titre mondial, le 1er décembre dernier, à Québec. Dicaire avait signé une victoire par décision unanime contre Namus pour être sacrée championne.

Depuis ce triomphe, la popularité de Dicaire a grimpé en flèche alors qu’elle a effectué plusieurs apparitions dans des émissions sportives, mais aussi sur des plateaux d’émissions de variétés. La boxeuse a aussi amorcé une série de conférences dans les écoles primaires du grand Montréal.

Pas ESPN pour le moment

La première défense de Dicaire ne sera pas présentée devant les caméras d’un réseau américain.

Malgré les bonnes relations d’affaires d’Yvon Michel avec les dirigeants d’ESPN, ce n’était pas possible d’attirer leurs caméras à Montréal. Ce ne serait que partie remise dans le cas de Dicaire.

Cette situation pourrait toutefois avoir des conséquences sur la qualité de son adversaire. Sans la présence d’un réseau américain, le promoteur Yvon Michel devra travailler avec un budget plus serré pour organiser son gala.

Dans une telle situation, ça complique la tâche à son organisateur de combats, Vincent Morin, qui doit être créatif pour trouver des opposants de qualité aux boxeurs de GYM à un coût raisonnable.

M’Billi à Philadelphie

Le Français Christian M’Billi (13-0, 13 K.-O.) effectuera ses débuts aux États-Unis, le 30 mars, dans un gala présenté à Philadelphie.

Pour l’occasion, le protégé de GYM croisera le fer avec l’Américain Christopher Pearson (16-2, 12 K.-O.). C’est une étape significative pour le poulain de Marc Ramsay. Une bonne performance pourrait l’aider à dénicher d’autres combats intéressants au pays de l’Oncle Sam dans la prochaine année.

La finale de ce gala sera l’affaire d’Oleksandr Gvozdyk (16-0, 13 K.-O.). Champion du monde WBC des mi-lourds depuis le 1er décembre, grâce à une victoire contre Adonis Stevenson, l’Ukrainien affrontera le Français d’origine congolaise Doudou Ngumbu (38-8, 14 K.-O.). Ce n’est pas une opposition très menaçante pour la première défense de son titre.

Dans le coin du ring…

En fin de semaine, on a appris que le Belge Cedric Spera ne sera pas en mesure d’affronter Vincent Thibault à l’occasion d’un des deux galas présentés par Eye of the Tiger Management, le 16 mars prochain, au Casino de Montréal. L’organisateur de combats de EOTM, Stéphane Loyer, est déjà à la recherche d’un nouvel adversaire pour le boxeur de Québec.

Le promoteur Camille Estephan espère que les négociations pour les prochains combats de David Lemieux, Junior Ulysse, Erik Bazinyan et Steven Butler avanceront cette semaine. Dans chaque dossier, on parle d’un rendez-vous sur le ring en avril ou en mai. Aux dernières nouvelles, celui de Lemieux serait le plus avancé et ce serait un combat de championnat du monde WBA à 168 lb.

Marc Ramsay et ses adjoints ont eu besoin de quelques jours pour digérer la défaite d’Eleider Alvarez, subie le 2 février, à Frisco. Après un bilan d’équipe dans les derniers jours, l’ancien champion WBO des mi-lourds reviendra dans le gymnase la semaine prochaine. Son retour sur le ring serait pour le mois de juin.

Contenu similaire