F1: Hamilton et Bottas dominent les essais en Australie

Le quintuple champion du monde Lewis Hamilton a repris là où il s’était arrêté la saison dernière et son coéquipier, Valtteri Bottas, l’a imité alors que les pilotes Mercedes ont réalisé les meilleurs temps des essais libres, vendredi, en prévision du Grand Prix d’Australie de Formule 1.

Ferrari semblait avoir les voitures les plus rapides lors des essais hivernaux, mais c’est Hamilton qui a réalisé le meilleur tour en 1 min 22,600 s lors des deux premières séances d’essais libres sur le circuit d’Albert Park en prévision de la première course de la saison du Championnat du monde de Formule 1.

Hamilton a dominé la première séance, devant les deux pilotes Ferrari Sebastian Vettel et Charles Leclerc, et il a fait encore mieux en après-midi.

Il a devancé Bottas de 48 millièmes de seconde, mais Mercedes s’est offert une avance de huit dixièmes sur le reste du peloton pour s’offrir un début impressionnant. L’équipe vise un sixième titre d’affilée des constructeurs en 2019.

« J’ai vu beaucoup de positif de cette voiture aujourd’hui, a analysé Hamilton. La voiture est apparemment là où elle était à Barcelone, ce qui est positif ici, sur une piste différente.

« Il y a plein de trucs à améliorer, mais ce n’était pas un mauvais départ. Mais le fait est que nous avons tourné avec deux voitures sans faire de faute et elles sont en un morceau, et ça compte beaucoup. »

Ferrari n’a pas été en mesure de suivre le rythme lors de la deuxième séance. Vettel, le double champion en titre en Australie, s’est contenté du cinquième rang et Leclerc a été victime d’une sortie de piste après avoir perdu le contrôle avec seulement quelques minutes. Il s’est classé neuvième.

Max Verstappen, de Red Bull, s’est hissé de la quatrième à la troisième place en après-midi, à 0,08 seconde, et son nouveau coéquipier Pierre Gasly a pris le quatrième rang.

« Il y a toujours des choses à améliorer et nous ne sommes pas encore assez rapides, mais ce n’est que le premier jour de la saison et elle est longue, a confié Verstappen. Il semble que Mercedes soit très rapide et un peu plus satisfaite de l’équilibre général de la voiture.

« Nous n’avions aucune attente aujourd’hui et c’est simplement bien de commencer. »

Le vétéran Kimi Räikkönen, âgé de 39 ans, a enregistré le sixième temps à son premier départ avec Alfa Romeo depuis son départ de Ferrari, suivi des deux Renault de Nico Hulkenberg et Daniel Ricciardo.

À ses débuts avec l’équipe Racing Point, Lance Stroll s’est classé 13e avec un recul de presque une seconde et demie.

« C’est difficile de tirer trop de conclusions des séances d’aujourd’hui, a précisé le pilote canadien. Nous avons procédé à beaucoup de tests pour mieux comprendre les nouvelles composantes aérodynamiques, mais c’était assez venteux et ça rend toujours les choses un peu plus difficiles.

« Ce n’est que le début, mais c’est très serré en milieu de peloton. Chaque dixième de seconde va être important en qualification. Dans l’ensemble, la voiture se comporte bien. Nous devons procéder à quelques ajustements et je pense que nous pouvons nous mêler à la lutte. »

Hommage à Whiting

Hamilton et Vettel ont terminé premier et deuxième au championnat des pilotes la saison dernière. Hamilton a dominé la seconde moitié de la saison et a terminé avec 11 victoires en 21 Grands Prix. Pour Hamilton, du moins, tout semble se passer normalement.

Il a remporté la position de tête l’année dernière à Melbourne, mais a terminé derrière Vettel en course, un résultat qu’il est déterminé à renverser cette année.

Robert Kubica, qui fait son retour en F1 huit ans après s’être partiellement coupé la main droite dans un accident en rallye, a terminé 19e et 20e des deux séances alors que les Williams continuent à occuper les deux dernières places du classement.

La première séance s’est déroulée par un temps frais et clair avec une température de 21 °C et la température s’est un peu réchauffée en après-midi. Les prévisions annoncent du temps plus chaud pour les qualifications, samedi, et la course, dimanche.

Entre les deux séances, le président de la FIA, Jean Todt, et le président de Formula 1, Chase Carey, ont assisté à une conférence de presse qui a débuté par une minute de silence à la mémoire du directeur de course Charlie Whiting, décédé à Melbourne jeudi matin des suites d’une embolie pulmonaire.

C’était la première fois que Todt et Carey, arrivé dans la discipline en 2017, assistaient à la même conférence de presse lors d’un Grand Prix. Todt était visiblement ému en demandant aux personnes présentes d’observer une minute de silence.

La mort de Whiting, très apprécié dans le milieu, a bouleversé les pilotes et l’ensemble de la communauté de la course automobile. Le directeur général de la F1, Ross Brawn, et le directeur de l’équipe Ferrari, Mattia Binotto, étaient parmi les amis et collègues qui portaient des brassards noirs en signe de respect pour Whiting.

La FIA a révélé que Michael Masi assumerait les rôles de directeur de course, délégué à la sécurité et responsable du départ de ce Grand Prix d’Australie.

Contenu similaire