La vie continue de sourire à l’Avalanche

En plus de détenir le premier choix des Sénateurs d’Ottawa au prochain repêchage, l’Avalanche du Colorado peut se targuer d’avoir assuré sa place en séries éliminatoires malgré une récolte de 90 points, ce qui est inférieur au total de l’équipe de neuvième place de l’Association de l’Est, le Canadien de Montréal.

La troupe de l’instructeur-chef Jared Bednar s’est levée au bon moment, affichant un dossier de 8-0-2 à ses 10 derniers matchs pour finalement confirmer sa qualification à la suite d’un gain de 3 à 2 en prolongation contre les Jets de Winnipeg, jeudi. La formation de Denver a du même coup décroché son billet pour les éliminatoires une deuxième année consécutive.

«La réalité, c’est que nous y sommes et je pense que les gars le méritent. Si vous regardez ce que nous avons réalisé récemment, vous verrez qu’on a défoncé la porte pour aller en séries, et ce, malgré une séquence difficile au milieu de la campagne, a déclaré Bednar au quotidien « Denver Post ». On a rebondi. […] L’engagement et le travail de ce groupe, particulièrement durant le dernier mois, a été incroyable. Je pense que nous avons offert notre meilleur hockey au moment le plus important et nous méritons d’être là.»

Rester sur la bonne voie

Auteur du filet décisif face aux Jets, le défenseur Erik Johnson espère évidemment que son club poursuivra ses succès pendant les prochaines semaines.

«Trouver un moyen de gagner en temps supplémentaire fut tellement plaisant. L’énergie, la foule, tout était agréable. C’était toute une expérience de le faire devant nos partisans. Ça fait deux ans d’affilée et les attentes étaient plus élevées cette fois, a-t-il affirmé. Continuons ainsi. On ne sait jamais ce qui peut arriver et actuellement, nous sommes à notre mieux quand il le faut.»

Pour le gardien Philipp Grubauer, qui faisait partie de la formation championne de la coupe Stanley des Capitals de Washington il y a un an, l’Avalanche doit surtout continuer d’imposer son rythme de jeu et ne pas se soucier constamment de ce que fera l’adversaire.

«Les cartes sont désormais mélangées et c’est un nouveau jeu pour tout le monde. Tout est possible pour nous si nous jouons de la bonne façon. On a acquis du « momentum » et nous regardons vers l’avant», a-t-il mentionné au site NHL.com.

Contenu similaire