Le Canada pulvérise la Suisse 6-0 à son premier match au Mondial féminin

Emily Clark a réussi un doublé et le Canada a pulvérisé la Suisse 6-0 en lever de rideau du Championnat du monde de hockey féminin, jeudi.

Natalie Spooner a inscrit un but et amassé une mention d’aide, tandis que Loren Gabel, Jamie Lee Rattray et Blayre Turnbull ont complété la marque pour le Canada au Metro Areena.

Shannon Szabados a effectué six arrêts, en route vers son 20e jeu blanc en carrière.

La gardienne suisse Andrea Brandli a été criblée de 41 tirs dans la défaite. « Personnellement, j’ai eu du plaisir dans cette rencontre », a déclaré la gardienne de 21 ans de l’Université de l’État de l’Ohio.

Déjà en avant 2-0, le Canada a dominé 18-2 au chapitre des lancers en deuxième, sans toutefois marquer. « Peut-être que des joueuses me lanceront bientôt des gourdes, a lancé l’entraîneur-chef, Perry Pearn. C’est un groupe de femmes formidables. Nous voulons des joueuses responsables et elles acceptent que je sois totalement honnête avec elles. »

« Je pense que tant que je serai juste et que j’exigerai qu’elles soient responsables des bonnes choses, elles adhèreront au plan de match. »

La capitaine de la formation canadienne, Marie-Philip Poulin, a pris part à la période d’échauffement jeudi, mais elle est demeurée au banc pendant la rencontre.

La Québécoise de 28 ans s’est blessée dans le dernier match de la saison régulière des Canadiennes de Montréal. Elle a patiné deux fois avec ses coéquipières depuis son arrivée en Finlande.

« Il s’agit de l’une des meilleures joueuses au monde. Je pense que nous allons être très prudents et ne risquerons rien, a dit Pearn avant la rencontre. Nous ne ressentons pas encore la pression de la faire jouer absolument. »

Le Canada affrontera les États-Unis, champions du monde en titre, samedi dans le groupe A. La Suisse disputera son deuxième match en autant de jours vendredi contre la Russie.

Le Championnat du monde de hockey féminin réunit 10 pays pour la première fois de son histoire.

Les cinq premiers pays au monde — les États-Unis, le Canada, la Finlande, la Russie et la Suisse — sont dans le groupe A. La Suède, le Japon, l’Allemagne, la République tchèque et la France sont dans le groupe B.

Kluge joue les héroïnes

Plus tôt jeudi, l’Allemagne a défait la Suède 2-1 grâce au filet de Laura Kluge en tirs de barrage.

Sofia Engstrom a ouvert la marque pour les Suédoises à 9:53 du deuxième tiers, mais Emily Nix a créé l’égalité pour l’Allemagne quatre minutes plus tard. Les États-Unis affronteront la Finlande en fin de journée jeudi, tandis que la France a rendez-vous avec le Japon.

Contenu similaire