Les Islanders renversent le Canadien 2-1

Anders Lee a inscrit son 25e but de la saison avec 2 min 57 s à écouler à la troisième période et les Islanders de New York ont infligé au Canadien de Montréal un revers crève-coeur de 2-1 jeudi soir au Nassau Coliseum.
 

Le but décisif a pris son origine en zone des Islanders, au moment où le Tricolore semblait prêt à mettre de la pression sur la défense adverse. Toutefois, un malentendu entre le défenseur Brett Kulak et l’attaquant Max Domi a permis aux Islanders d’orchestrer une poussée à deux contre un.
 

Face à Jeff Petry, Mathew Barzal a pris tout son temps avant de glisser la rondelle à sa gauche, d’où Lee n’a eu aucune difficulté à loger le disque derrière Carey Price, qui n’y pouvait absolument rien.
 

Les défenseurs Adam Pelech, pour les Islanders, et Jordie Benn, du côté du Canadien, s’étaient échangé des buts pendant la période médiane.
 

« Nous avons affronté une équipe qui semblait être prête pour les séries éliminatoires, a déclaré Price. Nous avons eu des occasions. Au bout du compte, c’est décevant. Ça fait partie de l’apprentissage. Nous devons aller de l’avant. »
 

La défaite pourrait s’avérer coûteuse pour le Canadien, qui est demeuré au neuvième rang du classement général de l’Association Est. Les hommes de Claude Julien totalisent 81 points en 71 matchs, le même nombre que les Blue Jackets de Columbus, qui ont joué une rencontre de moins. Les Blue Jackets, vendredi soir, accueilleront les Hurricanes de la Caroline, qui comptent 83 points.
 

Mince consolation pour le Tricolore, les Flyers de Philadelphie sont demeurés cinq points derrière à la suite de leur défaite de 5-2 face aux Capitals de Washington. Les Flyers ont toujours un match en banque sur le Canadien, qu’ils reprendront vendredi soir à Toronto.
 

Quant aux Islanders, ils ont maintenu la cadence avec les Capitals et les Penguins de Pittsburgh, qui ont également défait les Sabres de Buffalo dans leur chaude lutte pour le premier rang du classement de la section Métropolitaine.
 

En plus d’être crève-coeur, la défaite est venue gâcher une autre solide prestation de Price, surtout en première période, que les Islanders ont largement dominée avec 15 tirs contre 9. Price a terminé la rencontre avec 36 arrêts pendant qu’à l’autre extrémité, Thomas Greiss stoppait 33 tirs.
 

C’est d’ailleurs cette mauvaise première période que retenait davantage Claude Julien lors d’une mêlée de presse qui a duré à peine 95 secondes. Plus que le jeu qui a mené au filet décisif.
 

« Premièrement, on s’est totalement fait surclasser en première période. Totalement surclasser. Inacceptable. On s’est mis à jouer en deuxième période et le match s’est terminé de la façon qu’on a commencé avec une mauvaise décision qui nous a coûté le match », a lancé l’entraîneur-chef du Tricolore.
 

« Des fois, c’est sûr que c’est frustrant, a renchéri Julien. Il reste trois minutes, on a l’occasion d’aller chercher un point, peut-être même deux. Surtout dans notre situation actuelle, on a besoin de victoires, on a besoin des points. C’est normal que c’est frustrant, de la façon que ça s’est produit, avec une première période inacceptable. »
 

Dans son bref discours d’après-match, Julien a laissé sous-entendre que le Canadien se trouvait, en quelque sorte, dans un contexte équivalant aux séries éliminatoires.
 

« Je sais que quelqu’un a dit que l’autre équipe semble prête pour les séries, je pense qu’on en a beaucoup dans notre équipe qui doivent réaliser que nous sommes dans les séries, plus ou moins. Ce qu’il va falloir faire, c’est jouer de la façon qu’eux ont joué ce soir, avec un peu plus de concentration, de meilleures décisions, une meilleure exécution, etc. »
 

Le Canadien tentera de faire oublier ce difficile revers samedi soir alors qu’il accueillera les Blackhawks de Chicago au Centre Bell.

Contenu similaire