Les Maple Leafs défont le Canadien 4-3 en prolongation

On s’attendait à un match relevé, et on l’a eu. John Tavares a cependant touché la cible en prolongation et les Maple Leafs de Toronto ont arraché une courte victoire de 4-3 au Canadien de Montréal, samedi soir.
 

Le match s’est déroulé à haute intensité, les deux équipes s’échangeant de bons coups d’épaule ainsi que de bonnes chances de marquer pendant plus de 60 minutes. D’ailleurs, n’eût été le froid glacial qui régnait à l’extérieur du Centre Bell, on aurait cru à un match de séries éliminatoires au printemps.
 

En vertu de cette défaite en prolongation, le Tricolore se retrouve maintenant à deux points des Maple Leafs (34-17-3) au classement de l’Association Est samedi matin, bien que les Torontois aient toujours deux matchs de plus à disputer.
 

«Les gars sont déçus en ce moment, avec raison, a déclaré l’entraîneur-chef Claude Julien. Nous avons des attentes très élevées envers nous-mêmes — c’était un match que nous voulions absolument gagner —, par contre, nous sommes sortis avec huit points sur une possibilité de 10 pendant cette série à domicile. C’est ce qui est important.»
 

Andrew Shaw, qui était de retour au jeu après avoir raté 15 rencontres en raison d’une blessure au cou, a inscrit un but et récolté une mention d’aide. Tomas Tatar et Brendan Gallagher ont complété la marque pour le Canadien, tandis que Max Domi s’est signalé avec deux passes.
 

Le Canadien (31-18-7), qui était à la recherche d’une quatrième victoire d’affilée, présente donc une fiche de 7-1-2 à ses 10 derniers matchs. Après la rencontre, Julien a d’ailleurs souligné les nombreuses chances ratées du CH en avantage numérique — notamment lors de la pénalité de quatre minutes imposée à Tavares en début de match.
 

«Ça n’a pas été joli du tout, a-t-il reconnu. Nous devons faire circuler la rondelle davantage. De plus, je n’ai pas aimé le fait que nous perdions nos mises en jeu, car nous nous privions de chances de nous installer dans leur territoire. J’ai été déçu, et nous devrons travailler là-dessus.»
 

Outre Tavares, Andreas Johnsson, Nikita Zaitsev et William Nylander ont aussi noirci la feuille de pointage pour les Maple Leafs.
 

Carey Price, qui a pris part à un 600e match en carrière dans la LNH, a effectué 28 arrêts. Il n’a donc pu signer une huitième victoire d’affilée. Son vis-à-vis, Frederik Andersen, a repoussé 35 tirs.
 

Shaw a donné le ton à la soirée en ouvrant la marque après seulement 51 secondes de jeu. Le vétéran s’est installé dans l’enclave et a habilement redirigé un tir des poignets du défenseur Jeff Petry derrière Andersen, pour son 12e de la campagne.
 

La riposte des Maple Leafs n’a cependant pas tardé. Johnsson a ramené les deux équipes à la case départ à 2:20, en sautant sur un retour de lancer dans l’enclave après que Zach Hyman eut battu Shea Weber dans le coin de la patinoire.
 

Zaitsev a ensuite procuré les devants 2-1 aux Torontois à 4:42, en décochant un tir des poignets de la ligne bleue qui s’est faufilé au travers d’une mêlée devant le filet avant de terminer sa course derrière Price.
 

Comme ce fut le cas en première période, le CH a frappé tôt au deuxième tiers.

Tatar s’est amené rapidement en zone des Leafs avant de décocher un tir des poignets papillon qui a déjoué — bien malgré lui — Andersen à 1:13. Price a obtenu sa première mention d’aide de la saison sur la séquence.
 

Les hommes de l’entraîneur-chef Claude Julien ont ensuite déployé leur fameux «système de jeu», ne laissant que très peu d’espace aux joueurs des Leafs pour diriger des tirs de qualité vers Price. Si bien, d’ailleurs, qu’après 40 minutes de jeu c’était toujours 2-2.
 

Domi a brièvement cru avoir donné les devants au Canadien en début de troisième vingt, après avoir rabattu son propre retour de lancer derrière Andersen. La reprise a cependant rapidement démontré, sans équivoque, que son bâton était porté plus haut que la limite permise.
 

Domi s’est repris quelques minutes plus tard en effectuant une belle percée à l’aile gauche en territoire torontois, avant de refiler le disque à Gallagher, seul dans l’enclave. Le pugnace attaquant a alors soulevé le disque habilement au-dessus d’Andersen, alors couché sur le ventre dans son demi-cercle.
 

Les Torontois n’avaient toutefois pas dit leur dernier mot. Ils sont revenus à la charge quatre minutes plus tard, lorsque Nylander a déjoué Price d’un tir des poignets vif du côté du bloqueur.
 

Tavares a finalement tranché le débat d’un tir du revers qui a battu Price de vitesse, à 2:17 de la prolongation.
 

Le Canadien bénéficiera maintenant de quelques jours de congé avant son prochain match, jeudi, contre P.K. Subban et les Predators de Nashville.
 

Échos de vestiaire

Max Domi à propos de la «victoire morale» du Canadien, qui a pu soutirer un point de classement aux Maple Leafs:
 

«Nous avons perdu, donc nous ne pouvons parler de victoire, ça c’est certain, a-t-il évoqué. Ceci étant dit, nous avons fait de bonnes choses. C’est une bonne équipe, et ce sera amusant de les affronter de nouveau d’ici la fin de la campagne.»
 

Shea Weber, au sujet de la difficulté du Canadien à marquer en avantage numérique. Le CH n’a converti qu’une seule chance en cinq occasions contre les Maple Leafs.
 

«Notre taux d’efficacité est tellement bas; il faudrait que nous marquions quatre buts en autant d’opportunités en avantage numérique pendant plusieurs matchs de suite pour l’augmenter de quelques décimales. […] Mais c’est plus positif depuis cinq ou six matchs, et je crois qu’on peut en tirer des leçons.»
 

Carey Price, sur l’importance que représentait ce match contre les Maple Leafs.
 

«C’était une belle opportunité de les dépasser au classement, mais ils ont bien joué ce soir, a noté Price. Nous avons obtenu une chance de l’emporter en avantage numérique en prolongation, sauf que j’aurais dû effectuer cet arrêt en troisième période [sur le but de Nylander].»

Contenu similaire