Malgré un calendrier difficile, le Canadien est toujours dans la course

À mi-chemin de ce qui devait être son chemin de croix, le Canadien est encore bien loin du mont du Calvaire.

La formation montréalaise a plutôt gagné les deux premiers matchs de sa série de quatre contre certaines des meilleures formations du circuit, battant les Jets de Winnipeg 3-1 et le Lightning de Tampa Bay 4-2. Il ne reste plus au Tricolore que des duels contre les Capitals, jeudi à Washington, et les Maple Leafs de Toronto, samedi au Centre Bell, avant de savoir s’il sera en mesure de participer aux séries éliminatoires.

Le Canadien (43-29-8) affiche 94 points au compteur, un de moins que les Hurricanes de la Caroline et le même nombre que les Blue Jackets de Columbus. Ces deux équipes détiennent les deux laissez-passer supplémentaires donnant accès aux séries dans l’Association de l’Est. Les Blue Jackets ont l’avantage sur le Canadien puisqu’ils ont trois victoires de plus en temps réglementaire ou en prolongation — 44 contre 41.

La marge d’erreur demeure mince pour le Canadien, mais elle l’est depuis un bon moment déjà.

« Nous nous préparons pour le prochain match à Washington, a dit l’attaquant Max Domi après la victoire contre le Lightning. C’est un autre match très important pour notre groupe. Nous avons travaillé très fort toute la saison pour nous retrouver dans cette position. »

« [Les Capitals] ont une excellente équipe. C’est une machine offensive et ils ont beaucoup d’expérience. Nous devons garder la même mentalité », a-t-il ajouté.

Face au Lightning, tous les joueurs ont été impliqués. L’entraîneur Claude Julien a pu déployer sans trop être inquiet tous ses éléments jusqu’à tard en troisième période. La recette de la victoire contre les Jets a été réutilisée et encore mieux appliquée. Le Canadien devra continuer sur cette lancée pour les deux derniers matchs s’il souhaite s’offrir une chance de se tailler une place en éliminatoires.

« Nous n’avons pas le choix, a admis Phillip Danault. Nous avons fait le copier-coller de Winnipeg ici [mardi] et nous allons refaire le copier-coller à Washington. »

Le Canadien n’a donc toujours pas baissé les bras et continue de surprendre dans le sprint final face aux meilleures équipes de la LNH.

Autre signe de la résilience du Tricolore, il a fait face à deux déficits d’un but contre le Lightning et le gardien Eddie Pasquale — une recrue de 28 ans — a aussi frustré l’offensive montréalaise à maintes reprises avant de finalement céder.

« Je l’ai dit en début de saison, je croyais que nous avions un bon groupe. Plus nous avançons, plus nous voyons ce groupe-là grandir et s’améliorer, a dit Julien. Une chose est sûre, il y a beaucoup de caractère dans le vestiaire. Nous nous sommes donné une chance et nous nous croisons les doigts pour bien finir la saison et la prolonger. Je crois que les partisans le méritent, et les joueurs aussi. »

Dans son entrevue sur la patinoire avec l’analyste du Réseau des sports Marc Denis après avoir été nommé première étoile du match contre le Lightning, Artturi Lehkonen s’est laissé emporté, affirmant que le Canadien allait gagner ses deux derniers matchs et participer aux séries.

De retour dans le vestiaire, Lehkonen a été plus prudent.

« Je ne savais pas quoi dire, a-t-il affirmé au sujet sa prédiction. Nous avons encore deux matchs à jouer. Nous allons nous concentrer sur notre part du travail et voir ce qui va arriver. »

Pour ce qui est des Capitals (47-25-8), le match de jeudi aura aussi un enjeu pour les champions en titre de la coupe Stanley. Une victoire contre le Canadien leur permettrait de remporter le titre de la section Métropolitaine pour une quatrième saison d’affilée. Une défaite en temps réglementaire des Islanders de New York face aux Panthers de la Floride confirmerait aussi le titre des Capitals.

« Il y a des équipes qui essaient de jouer les trouble-fête. De notre côté, nous avons l’occasion de jouer pour une place en séries, a rappelé Julien. C’est une période de l’année très spéciale. Je veux que les joueurs retirent du plaisir de cette expérience. Et je crois que c’est le cas. »

Ce sera encore plus vrai si le Canadien parvient à se faufiler jusque-là.

Contenu similaire