Nouvelle entente fédérale-provinciale: espoir pour les JO de 2026 à Calgary

L’organisme Calgary 2026, qui est responsable de la candidature de la métropole albertaine pour les Jeux olympiques et paralympiques de 2026, a annoncé mardi soir qu’une entente était intervenue entre les gouvernements du Canada et de l’Alberta pour qu’une nouvelle proposition de financement soit considérée.

Les membres du conseil municipal de Calgary décideront mercredi si ce nouvel accord suffira à maintenir en vie la candidature de la ville.

En vertu de l’entente fédérale-provinciale, l’investissement public requis sera réduit de 125 millions, à 2,875 milliards, mais l’engagement du gouvernement de l’Alberta serait maintenu à 700 millions $.

Quant à la contribution fédérale, elle s’élèverait à 1,453 milliard en dollars de 2018, non pas à 1,75 milliard en dollars de 2026 comme le stipulait l’offre initiale. Le Comité international olympique (CIO) a quant à lui promis 1,2 milliard en argent et services à la ville hôtesse.

Le reste de la somme requise serait fourni par la Ville de Calgary, sous diverses formes.

Scott Hutcheson, qui dirige Calgary 2026, estime que cette nouvelle entente est censée et positive pour les contribuables municipaux.

Mardi, avant ce revirement survenu en soirée, il était prévu que le conseil municipal vote le lendemain sur une motion visant à mettre un point final à l’éventuelle candidature de la ville pour les Jeux d’hiver de 2026, rendant ainsi inutile le référendum prévu le 13 novembre prochain. Le conseiller Evan Woolley, président du comité d’évaluation olympique de Calgary, a même affirmé que le temps était écoulé et qu’il était temps de passer à autre chose.

Calgary 2026 a estimé les coûts de ces Jeux à 5,2 milliards.

Contenu similaire