Une expérience formatrice

AUGUSTA | À sa sortie du vert du 18e du Augusta National, Brigitte Thibault a serré la pince à Condoleezza Rice et Annika Sörenstam. Ces poignées de main avec deux grandes dames ont signifié la fin d’une semaine de rêve au Championnat amateur féminin du Augusta National. Une aventure dont elle se souviendra toute sa vie.

Peu de femmes peuvent se targuer d’avoir marché dans les allées du prestigieux club de la Géorgie. Âgée de seulement 20 ans, la jeune Québécoise a déjà posé un crochet sur sa liste des plus grands souhaits à réaliser.

Et même si elle n’a pas résisté au couperet afin de participer à la ronde finale, samedi sur le parcours du Masters, elle flottait sur un nuage. Depuis lundi, elle était traitée en véritable princesse par le comité organisateur. Elle ne pouvait demander mieux comme expérience. Un accès privilégié aux plus mythiques installations des États-Unis et l’opportunité de performer au plus haut calibre amateur féminin.

« Tout était parfait. C’est une expérience qui va rester dans ma mémoire toute ma vie. J’aurais évidemment désiré me qualifier pour la ronde finale. J’en étais capable. Mais je ne regrette rien », a laissé tomber la jeune athlète, les yeux pétillants après cinq heures sur le parcours.

À l’aise

En un simple coup d’œil, l’Augusta National est intimidant. Il place le golfeur sur ses gardes et l’oblige à exécuter des coups frôlant la perfection. Curieusement, Thibault s’est sentie à l’aise sur le parcours fondé en 1933.

« C’est sur le premier tertre que j’ai senti que toute cette aventure était bien réelle. J’ai senti que j’avais mis un pied dans l’histoire en jouant ce parcours et en participant à l’édition inaugurale du tournoi féminin. »

Même si elle a expédié son premier coup de départ sous les arbres, dans les aiguilles de pin à la gauche de l’allée, au premier trou, elle a réussi à sauver la normale. Et dès le second trou, elle a inscrit un oiselet. La fierté et l’orgueil sont aussi présents en ronde d’entraînement.

Son cadet a été pour l’occasion Dave Kinsey, qui a déjà porté les sacs de Jack Nicklaus et d’Arnold Palmer.

Photo courtoisie, Ryan Young/Augusta National

Son cadet a été pour l’occasion Dave Kinsey, qui a déjà porté les sacs de Jack Nicklaus et d’Arnold Palmer.

En prime, elle ne la disputait pas avec n’importe qui… Un ancien cadet de Jack Nicklaus et d’Arnold Palmer portait son sac en cette journée magique. Dave Kinsey l’a pistonnée toute la ronde en lui prodiguant de judicieux conseils. La golfeuse a ainsi pu les inscrire dans son calepin, advenant un retour à cet événement l’an prochain.

« Toute la semaine, j’ai dit que j’apprenais chaque jour. Ça s’est poursuivi aujourd’hui (vendredi). J’étais choyée d’être avec Dave, l’un des plus grands cadets, qu’on m’a attitré par pur hasard. Il m’a montré les lignes, les coups à faire et m’a raconté les coups des plus grands joueurs de l’histoire. »

Ainsi, elle a tenté de recréer la fameuse approche coupée de Tiger Woods aux abords du vert du 16e trou en ronde finale du Tournoi des Maîtres de 2005. On se souviendra longtemps de ce spectaculaire coup qui avait très lentement terminé sa course au fond de la coupe. Tournoi ensuite gagné en prolongation par Woods aux dépens de Chris DiMarco.

Pas intimidée

Thibault a également tenté le coup par ricochet sur l’eau à cette normale 3 du 16e fanion. Il ne lui a manqué qu’un petit pied pour que la balle se retrouve sur le vert.

« C’est bizarre, ce parcours ne m’a pas intimidée. Il est incroyable. J’ai pu laisser aller ma créativité. Je crois que c’est pour cette raison que je n’étais pas intimidée. Je sentais les coups », a raconté celle qui a joué 78 (+6) dans cette ronde d’entraînement.

Évidemment, elle a immortalisé son passage au fameux Amen Corner en plus de croquer sur le vif plusieurs moments de sa ronde. Des clichés qu’elle gardera précieusement en souvenir et qui ne doivent surtout pas se retrouver sur les médias sociaux, règles du National bien énoncées avant de prendre le départ.

Elle a terminé sa journée dans un banquet gargantuesque en compagnie des 71 participantes. Elle suivra samedi les filles qu’elle affronte sur le circuit de la NCAA, et demain, elle se promènera au concours junior Drive, Chip and Putt.

Contenu similaire