Le gouvernement du Canada répond à l’abandon de lignes d’autobus par Greyhound Canada

Le 31 octobre 2018                    Ottawa                          Transports Canada          

L’accès à des options de transport en commun abordables est nécessaire dans un pays aussi vaste que le Canada. Qu’il s’agisse de prendre un autobus pour visiter des proches ou des amis, de se déplacer pour le travail ou d’aller à des rendez-vous médicaux, les Canadiens ont besoin d’avoir des options de transport.

Aujourd’hui, l’honorable Marc Garneau, ministre des Transports, l’honorable Jane Philpott, ministre des Services aux Autochtones, et l’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur, ont accueilli favorablement les expressions d’intérêt des fournisseurs de services de transport privés désireux de reprendre plusieurs des itinéraires de l’Ouest canadien et du Nord de l’Ontario qu’abandonnera Greyhound Canada à compter du 31 octobre 2018.

Ces nouveaux acteurs offriront des services d’autobus continus dans 90 pour cent des régions affectées, mais des lacunes subsisteront dans les endroits où d’autres options de transport font défaut. Le gouvernement du Canada mesure toute l’importance de la réduction soudaine des services d’autobus de Greyhound pour beaucoup de Canadiens, particulièrement les aînés et les résidents des collectivités autochtones et ceux des collectivités rurales et éloignées.

Le gouvernement du Canada est prêt à aider les provinces à déterminer quelle est la meilleure voie à suivre et il est disposé à étudier des pistes de solution qui seront efficaces. Les ministres ont demandé que le travail se poursuive avec les provinces afin de continuer à évaluer la couverture de service qu’offriront les nouveaux fournisseurs de services de transport. Si les provinces déterminent qu’il est nécessaire de pallier les lacunes découlant de l’abandon des services d’autobus à compter de cette semaine, le gouvernement du Canada est disposé à envisager d’accorder aux provinces un soutien financier temporaire selon le principe du partage des coûts.

De plus, le gouvernement du Canada consulte les collectivités autochtones en vue d’accorder un appui supplémentaire aux entreprises de transport à propriété autochtone par l’entremise de programmes existants, comme le Programme Entrepreneuriat autochtone, afin qu’elles puissent tirer parti de la possibilité de fournir des solutions d’affaires à leurs propres collectivités autochtones touchées.

La réglementation économique des exploitants d’autobus interprovinciaux relève des provinces et des territoires depuis les années 1950, en vertu de la Loi sur les transports routiers du gouvernement du Canada. Cela comprend l’établissement de conditions d’entrée et de sortie, la réglementation des tarifs et des itinéraires des exploitants d’autobus interprovinciaux et le financement ciblé dans certains cas. Un groupe de travail formé de représentants des ministères des transports et des autoroutes des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux travaille depuis juillet 2018 à mieux comprendre les répercussions des réductions de services dans les administrations et à trouver des solutions.

Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux poursuivront leur collaboration afin d’explorer des solutions novatrices à plus long terme axées sur les technologies émergentes, les modèles de prestation de services différents et des règlements plus souples pour les fournisseurs de services d’autobus, en vue de répondre aux besoins en matière de transport des Canadiens.

Citations

« Je trouve encourageant l’intérêt manifesté par les compagnies de transport du secteur privé à reprendre les itinéraires auparavant desservis par Greyhound Canada. Je suis résolu à continuer de travailler à trouver des solutions avec les provinces et les territoires. Je cherche à obtenir un résultat favorable qui répondra aux besoins de mobilité des Canadiens. »

L’honorable Marc Garneau
Ministre des Transports

« L’élimination des services d’autobus de Greyhound dans l’Ouest canadien et le Nord de l’Ontario touchera de nombreuses collectivités autochtones. Ces itinéraires revêtent une importance cruciale pour relier les collectivités au reste du pays et pour assurer la sécurité des femmes et des jeunes filles autochtones. C’est pourquoi le gouvernement fédéral consultera les collectivités autochtones afin d’apporter un soutien aux personnes touchées par l’annulation des services d’autobus et qu’il appuiera les solutions venant de la collectivité, y compris les nouvelles possibilités de développement économique, telles que les entreprises de transport à propriété autochtone. Je tiens aussi à confirmer aux clients du programme de Services de santé non assurés que les services de transport médicaux ne seront pas interrompus et que les représentants de mon Ministère travaillent directement avec les collectivités afin de faire en sorte que des options viables soient disponibles. »

L’honorable Jane Philpott
Ministre des Services aux Autochtones

« En travaillant ensemble, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux étudieront et formuleront des solutions nouvelles et innovatrices pour aider à satisfaire les besoins en matière de transport des Canadiens. La collaboration continue de notre gouvernement appuiera l’élaboration d’options à long terme pour les collectivités qui en ont besoin. »

L’honorable Dominic LeBlanc
Ministre des Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérie

Faits en bref

  • Le 9 juillet 2018, Greyhound Canada a annoncé l’arrêt de tous ses services d’autobus interurbains à l’ouest de Sudbury (Ontario) d’ici le 31 octobre 2018, soit un réseau d’itinéraires de plus de 11 000 kilomètres et de 583 arrêts qui touche jusqu’à 2 millions de voyages de passagers par année, selon l’entreprise.

  • L’abandon des services de Greyhound Canada pourrait avoir une incidence disproportionnée sur les groupes vulnérables des régions rurales, notamment sur les collectivités autochtones.

  • Depuis juillet 2018, les représentants des ministères en charge des transports et des autoroutes des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux se réunissent chaque semaine afin de mieux comprendre les répercussions sur les provinces et les territoires, et de trouver des solutions viables pour les Canadiens.

Personnes-ressources

Delphine Denis
Cabinet de l’honorable Marc Garneau
Ministre des Transports, Ottawa
delphine.denis@tc.gc.ca
613-991-0700

Relations avec les médias
Transports Canada, Ottawa
media@tc.gc.ca
613-993-0055

Contenu similaire